MARCEL BETRISEY CREATIONS  Sion Switzerland Phone:  ++41 793801679 Email: see "Contact"

 
L'ALCOOGRAPHE (1999)


Cet horloge permet de limiter la consommation d'alcool de son utilisateur à un maximum de six verres par jour. Elle lui évite ainsi de prendre les résolutions qu'il ne pourra de toute façon jamais tenir. Pour cela, il suffit de remonter le ressort tous les jours.

Son fonctionnement est le suivant: une horloge mécanique fait faire un tour complet au disque central. Toutes les quatre heures, un trou laisse passer une bille qui tombe dans la vasque du fond. Cette bille symbolise le verre qu'on a le droit de boire. C'est ainsi que six billes tombent chaque jour, les six verres autorisés.

Mais on n'est pas obligés de les boire! Si cela arrive, on peut déposer les surnuméraires dans la vasque supérieure et se constituer ainsi une petite banque qui pourra servir en cas d'imprévu, tout en respectant les quotas que l'on s'était imposés…



L'APEROSCOPE (2020)
 
Cette horloge est la version méchante de l'Alcoographe car elle permet de plafonner la consommation d'alcool de son utilisateur à seulement quatre verres par jour, lui évitant ainsi de prendre des résolutions qu'il ne tiendrait de toute façon pas. Pour cela, il suffit de remonter le ressort une fois chaque semaine. Le principe de fonctionnement est le suivant: une horloge mécanique fait faire chaque six heures un tour complet au petit disque central. Ce faisant, il libère une bille toute les six heures qui tinte en tombant dans la grande vasque du fond. Cette bille symbolise le verre qui peut être bu. Ainsi donc quatre billes tombent chaque jour, les quatre verres autorisés.

L'heure se lit sur l'araignée de l'astrolabe, à travers la grande loupe. Mais pourquoi diable un astrolabe? Simplement parce que c'est le seul appareil à ma connaissance qui comporte une graduation horaire de 24 heures, son trou central indiquant l'emplacement de l'étoile polaire autour de laquelle tournent toutes les étoiles de la voûte céleste dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Et pourquoi pas d'axe? Car la voûte céleste n'en a pas, pardi.

Matériel: araignée d'astrolabe, vis en bronze provenant d'une chaîne d'embouteillage de vin, mécanique suisse d'horlogerie de marque et d'usage inconnus. Hauteur: 53 centimètres. Poids: 15 kilos.

 

Copyright Chris Morgan. Cliquer sur l'image pour agrandir.






Collection privée M.P. Mathey